2 février 2020

Une cylindrée, une légende #1 – DeLorean DMC-12

@Back to the future

Les véhicules ont souvent crevé l’écran. Ils sont devenus bien souvent des personnages à part entière de leurs aventures. d’Air & d’Encre a choisi de vous proposer une rubrique spéciale dédiée à ces cylindrées de légende. Et aujourd’hui, on revient du passé avec une de ces histoires.

Il y a trente-cinq ans de cela, un jeune lycéen, Marty McFly, assiste une nuit à l’expérience de son ami Emmett Brown alias Le Doc : le voyage dans le temps ! La démonstration tourne mal et le Doc est assassiné alors que Marty s’enfuie dans le temps jusqu'en 1955. Là-bas, Marty, aidé du Doc de cette époque, tente de résoudre les paradoxes temporels qu’il a causés avant de rentrer chez lui.

Tel est le synopsis du film « Retour vers le futur » de 1985. Ce film devait être conçu comme un one-shot, mais fort de son succès il y eut deux suites en 1989 et 1990. Dans cette saga, la machine à voyager dans le temps devait être au départ un réfrigérateur. Son utilisateur devait utiliser l’énergie atomique. Mais par peur de voir des enfants tester cela chez eux, l’idée fut abandonnée et Robert Zemeckis voulut une machine mobile. C’est finalement une voiture au design futuriste avec ses portes papillons et quelques ajouts (comme le fameux convecteur temporel) qui est choisie : la DMC-12 !

@Back to the future I

Fabriquée au début des années 80, la DMC-12, plus connue sous le nom de "DeLorean", est un véhicule de marque américaine fabriqué en Irlande par l'entreprise "DeLorean Motors Company". Armé de son moteur V6 PRV (Peugeot - Renault - Volvo) de 130 chevaux et proposant un prix attractif à 12 000 $ (d'où l'appellation DMC-12) pour un véhicule neuf, le véhicule avait de quoi séduire pour le prix, mais rien ne se passa comme prévu.

Le prix a bondi à 25 000 $ une fois sur le marché et les problèmes s'accumulaient sur le véhicule : moteur sans punch, problèmes électroniques fréquents, pièces moteur mal usinées, consommation importante sans oublier la main d'oeuvre peu voire pas qualifié.
Une année s'écoule (nous sommes en 1982), l'entreprise DMC connait des difficultés bien trop importantes et fait faillite puis finit par cesser toute activité suite à l'arrestation de son PDG John DeLorean pour possession de drogue. Des véhicules en partie assemblés sont terminés par une autre entreprise ; c'est pour cela que l'on pouvait trouver des DeLorean neuves jusqu'en 1983.

Suite au fort succès du film « Back To The Future » (Retour vers le futur), les ventes des dernières DeLorean neuves augmentent fortement et il finit par y avoir une rupture très rapide. Plus aucune voiture ne sera produite dans l'usine de production irlandaise mais... tout n'est pas perdu ! En effet, en 2017, près de trois cents DeLorean seront produites de nouveau dans une entreprise DMC au Texas avec tous les problèmes de l'époque enfin résolus et un moteur avec plus de peps (270 ou 350 chevaux selon la version). Elles seront vendues cette fois au prix fort de 100 000 $ !

@Back to the future II

Pour ceux passionnés du film, sachez que quatre DeLorean sur les 9000 produites seront utilisées dans la trilogie « Retour vers le futur ». Mais les propriétaires de DMC-12 ont pu faire ressembler leur voiture à la légendaire DeLorean, car des ensembles spéciaux avaient été mis en vente après la sortie du film pour faire ressembler leur voiture à la machine à voyager du film. Bon, ces ensembles sont sans modification du bruit du moteur, car le bruit harmonieux du moteur V8 américain de la légendaire DeLorean n’est seulement qu’un doublage en post-prod.

Pour conclure, la DMC-12 sera la première ainsi que la dernière voiture fabriquée par l'entreprise suite à la faillite. Elle n'aura eu qu'une très faible carrière de trois ans. Elle n'avait pas grand-chose à offrir à l'époque à part des problèmes, mais aujourd'hui la vision de ce véhicule est bien différente. Malgré ses problèmes, elle suscite des émotions que peu de véhicules peuvent nous donner. Il s'agit d'un véhicule légendaire qui ne sera pas pour toutes les bourses. Pour ceux qui désirent l'acquérir, comptez autour de 50 000 € pour un modèle d'occasion en excellent état ; indisponible avec le convecteur temporel, mais pouvant atteindre les 88 miles à l'heure !

Et pour les curieux qui se demandent : pourquoi 88 miles à l’heure pour voyager dans le temps ? Bob Gale a éclairci ce mystère. Cette précision vient d’une triste anecdote qu’il a vécue. Un jour alors qu'il roulait à 88 miles à l’heure, Bob Gale a renversé un sans-abri. Cette expérience l’a tellement marqué que cela en a impacté le film. Sur cette note, nous vous disons à la prochaine fois !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire