10 avril 2019

Astrologie et astronomie dans Harry Potter - Partie 5 : J.K. Rowling une astrologue ?

Harry Potter and the Order of the Phoenix par Alkanet

Dans les deux parties précédentes, nous avons vu que JK Rowling avait bien moins fait d'erreur en astrologie qu'en astronomie. C'est à se demander si elle s'est simplement renseigné sur cette discipline ou si elle a pratiqué l'astrologie. Je vous propose de réfléchir à cette question aujourd'hui avec Astroscept.



La saga Harry Potter prend indéniablement place dans un monde de magie et de sorciers. J.K. Rowling aborde même un bon nombre de sujets plus ou moins magiques transmis entre initiés. Sachant que la magie tient part de l'imaginaire, il est fort peu pensable qu'elle l'ait pratiqué, alors pourquoi vous demander si elle a pratiqué l'astrologie ?

J’avais lu les livres au fur et à mesure de leurs parutions et remarqué les nombreuses références à l’astrologie dans le quatrième tome. Cela n’avait effectivement pas provoqué chez moi l’idée que JK Rowling aurait pu être astrologue amateur ou passionnée. Mon enquête a littéralement commencé quand j’appris, à l’été 2010, la mise en vente, sur le site internet anglais Paul Fraser, d’un «horoscope signé de la main de JK Rowling» ! Ma curiosité mise en éveil, je découvris alors quelques extraits de cet «horoscope personnel de Jack David Buchanan, né le 19 février 1994 à 17h01». Pour ce jeune Poissons ascendant Lion, un(e) astrologue signant JK Rowling avait conçu un document de 12 pages dans lequel se trouvent la figure astrologique du moment de naissance du bébé, une description de son futur caractère selon l’astrologie, quelques prédictions sur son avenir, mais aussi une jolie illustration réalisée à la main.



Je cherchais alors sur le net un démenti de JK Rowling mais… rien ; l’auteur ne démentait pas avoir rédigé le document ! Selon les sources, les vendeurs auraient fait la connaissance de JK Rowling soit pendant les cours prénataux avant la naissance de sa fille Jessica, née en 1993, soit «à la sortie de l’école». Or, le document est estimé être de 1994, Jessica ne pouvait donc pas encore être à l’école et JK Rowling aura certes deux autres enfants, David et Mackenzie, mais ils naitront respectivement en 2003 et 2005. Il reste que, en 1994, JK Rowling est déjà en pleine rédaction : le premier tome des aventures de Harry Potter est terminé dès 1995, même s’il ne sera publié qu’en 1997 (1998 pour la France). Mais c’est en 1990 que, pendant quatre heures d’attente dans un train, JK Rowling imagine les grands traits du monde des sorciers où un jeune garçon, Harry, va découvrir qu’il y est célèbre depuis sa naissance.

Dès 2010, nous disposions de quelques extraits de cet horoscope de naissance : « Jack aimera l’école et sera peut-être sujet aux accidents (comme tous les Poissons), pourrait être sujet à l’alcoolisme, et pourrait (peut-être comme chacun d’entre nous), tomber vraiment amoureux de quelqu’un de totalement incompatible [avec lui] ».

L’auteur imagine Jack David célèbre et fortuné qui, recevant son Oscar, pensera à « cette personne bizarre que ma mère connaissait, [qui] prédit un jour que je me tiendrais là devant vous aujourd’hui… bien entendu, mes parents en rirent sur l’instant ».

Si JK Rowling est bien l’auteur de ce document, il est amusant de voir que, à cette époque, elle n’imaginait absolument pas la notoriété qui allait être la sienne ! Si elle pratiquait l’astrologie, on suppose qu’elle n’avait rien dû trouver dans ses propres configurations astrologiques à venir…

Ce document est donc un véritable exercice astrologique, avec interprétations au sens littéral du terme, qui nécessite un minimum de compétences astrologiques. Les phrases sont toutes faites mais l’auteur est allé(e) puiser dans les configurations et les symbolismes. Dans mes recherches sur les sites des nombreux fans de la saga, était retranscrite une interview de JK Rowling remontant à novembre 2007. Elle expliquait tout de même ceci :

« Nous contrôlons nos vies. Le libre arbitre est très puissant. Ce que j’écris sur le professeur Trelawney, qui enseigne si mal la Divination, montre ce que je pense du destin. J’ai fait beaucoup de recherches sur l’astrologie pour ce personnage. C’était très drôle, mais je n’y crois pas du tout »

En somme, l’astrologie ne serait qu’un outil de narration parmi d’autres ayant participé à l’élaboration de son œuvre. Intéressant, mais je ne voyais pas là de quoi justifier la motivation pour :
1 - Rédiger douze pages d’interprétations astrologiques
2 - Composer, à la main, une belle illustration

Juste pour le plaisir ou seulement par jeu, quel investissement de temps ! Une hypothèse alternative pourrait être, plutôt, que l’intérêt pour l’astrologie se soit développé (ou remis à jour) dans la période 1993-1995 pendant laquelle JK Rowling a sombré dans une sévère dépression. Un peu ce qui m’est arrivé quand j’avais 20 ans (je renvoie à la première partie de ce dossier sur l’introduction à la zététique).

Connaissant la pratique de l’astrologie, je savais alors que les auteurs (notamment les sceptiques, que je n’avais pas encore rejoints) qui parodiaient ou utilisaient l’astrologie dans un texte, commettaient très souvent des erreurs de débutant. Exemple pour les connaisseurs : un carré entre Neptune et la Terre… Le sujet est si complexe et technique qu’il est bien difficile de ne pas se mélanger les pinceaux si on n’a pas un minimum de bagages en astronomie. En 2010, malheureux comme tous les fans que la série soit terminée, je voyais aussi dans cette enquête une raison de me replonger dans les aventures du jeune sorcier et renouveler ainsi mon plaisir.

Si JK Rowling n’avait pas pratiqué l’astrologie, elle devait commettre certaines erreurs au fil des assez nombreuses mentions de l’astrologie dans les cours de Trelawney. Ayant réussi à me procurer les fichiers PDF de chacun des ouvrages il m’était donc aisé de vérifier… C’est ainsi que commença mon enquête dans le texte et je m’y attelais, bien conscient du fait que je ne pourrais pas prendre au pied de la lettre ce qui était écrit ; les personnages évoluent dans le monde de la magie !

C’est ce que j’ai décrit dans la partie précédente de ce dossier en concluant que JK Rowling ne commet jamais aucune erreur quand Trelawney ou Firenze s’expriment sur l’astrologie ! En 2010, les citations des livres ajoutées à ce document dont l’authenticité n’a jamais été contestée suffisaient pour penser que JK Rowling avait pratiqué, au moins un peu, l’astrologie.

Des événements depuis 2010 ont-ils fait évoluer ce bilan ?

J’ai repris ce dossier rédigé en 2010 pour composer une conférence pour Halloween 2017, commandée par ma ville. Vous avez assisté, à Nice pendant le Play Azur Festival de février 2019, à une version raccourcie. Or, pour composer cette conférence, j’ai voulu vérifier si les choses avaient évolué depuis 2010, notamment si JK Rowling s’était enfin prononcée sur l’origine de ce document. J’ai alors eu quelques nouvelles surprises qui, effectivement, m’ont permis de préciser ma conclusion !

Il semble tout d’abord que le document n’a pas trouvé d’acquéreur en 2010 au prix de 25000 livres anglaises. Mais il a été remis en vente en 2016 et, estimé seulement à 2000-3000 livres, il a trouvé acquéreur à 1800 livres.


Mais, entretemps (2015), un autre horoscope toujours signé de la main de JK Rowling, avait été mis en vente, celui de Roger ! Il existait donc d’autres horoscopes signés JK Rowling ! Comme le précédent, celui-ci est accompagné d’une illustration faite à la main et qui met en avant signe et ascendant astrologiques, le style graphique du premier horoscope est parfaitement reconnaissable.


Mais, continuant mes recherches, je trouve alors trace d’une autre vente, cette fois chez a href="http://www.sothebys.com/en/auctions/ecatalogue/2008/english-literature-history-childrens-books-illustrations-l08405/lot.330.html">Sotheby’s. Trois horoscopes, toujours signés JK Rowling, parmi lesquels les deux décrits ci-dessus sont accompagnés de celui de Kate, Lion ascendant Capricorne. Encore une fois, la couverture est réalisée à la main et on reconnaît le style graphique des deux autres documents ; nul doute que l’auteur est le même.


Mais les nouveautés sont ici que :
1 - La vente remonte en fait à 2008, soit avant la rédaction de mon dossier de 2010. Je ne sais comment je suis passé à côté.
2 - Kate et Roger ne sont autres que les parents de Jack (qui ne porte pas le nom de son père mais un passage de l’horoscope de Roger mentionne ce fait).

Autrement dit, nous avons là les portraits astrologiques de naissance d’une petite famille qui, estimés en 2008 entre 15 et 20.000 livres, avaient été acquis à l’époque pour la somme de 21.250 livres anglaises.

Du coup, on comprend mieux la tentative de vente de l’un des trois documents, en 2010, à 25.000£.

Mais il n’y a toujours aucune trace de démenti de la part de JK Rowling. La question est maintenant de savoir combien de thèmes astrologiques de naissance ont été rédigés par elle, qu’elle en soit l’auteure ou que ce soit un homonyme. En zététique, je pourrais faire ce qu’on qualifie « d’appel à l’ignorance » : combien d’autres horoscopes de naissance ont été rédigés par JK Rowling sans avoir été jamais mis en vente ? Je ne le ferai pas car il ne faut pas céder à cette facilité de pensée qui nous permettrait surtout de conserver une part d’enthousiasme et différer notre conclusion. Il n’est pas prouvé qu’il n’y a pas d’autres horoscopes de la sorte mais… il n’est pas possible d’apporter cette preuve !

Pour l’instant, nous connaissons trois documents et ils proviennent d’une seule et même source. Vendus plus de 20.000 livres en 2008, je pense aussi que si de tels horoscopes étaient nombreux, d’autres auraient été mis en vente depuis. A moins de céder à une ficelle complotiste : JK Rowling a peut-être fait en sorte de les récupérer et/ou promettre à ses propriétaires de ne pas en révéler l’existence ? Evitons ce genre d’hypothèse gratuite car irréfutable. S’il n’existe que trois documents dans le monde, personne ne pourra jamais prouver qu’il n’en existe pas plus, même JK Rowling !

Mais il y a une autre nouveauté dans ces nouvelles sources, dont je n’ai pas encore parlé : nous avons accès à des parties plus techniques de ces documents ! Nous pouvons donc suivre maintenant comment JK Rowling a concrètement composé cet horoscope (s’il est bien d’elle, évidemment), quelles techniques elle a utilisées et si elle y exprime des points de vue personnels. Spoiler : c’est le cas !



Si vous vous demandez quelle conclusion on peut tirer à ce dilemme cornélien, je vous invite à lire la suite de cet article sur Astroscept.

Cette partie 5 de notre interview signifie également la fin de ce dossier, mais je vous propose une petite surprise samedi pour conclure ce dossier. Je vous dis donc à samedi !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire