17 mars 2019

Bonne Saint-Patrick 2019 devant The Secret of Kells !

@Secret of Kells

Nous voici déjà au 17 mars ! Et comme chaque année, c'est le jour de la Saint-Patrick, fête du saint-patron de l'Irlande ! Quand beaucoup vont au pub pour la fêter, je vous invite moi à un petit voyage familial en Irlande à travers les secrets de la forteresse fortifiée de Kells.

Mais qui est saint Patrick ? De nombreux récits retracent sa vie, avec de nombreux passages fictifs s'éloignant des faits historiques. Ces récits ont permis de construire la légende de Saint-Patrick. Considéré comme évangélisateur et fondateur du christianisme irlandais, Saint Patrick est né dans le dernier quart du IVe siècle en Grande-Bretagne.

Son père est membre du conseil d'une petite colonie romaine où il y exerce les rôles de collecteur des impôts et diacre. Comme tout fils d’aristocrate britano-romain, il reçoit une formation de base en latin. Il serait enlevé par des pirates à l'âge de seize ans. Il est alors vendu avec plusieurs de ses serviteurs comme esclave en Irlande. Il est retenu captif chez un chef de clan irlandais à qui il servait de berger.

Peu religieux avant sa capture, il rencontre Dieu pendant sa captivité. C'est aussi au cours de sa captivité qu'il apprend le gaélique et qu'il sent qu'il est appelé à transmettre le message de Jésus Christ aux Irlandais païens. Une nuit, il aurait eu une vision de Dieu lui disant de se rendre sur le rivage pour prendre un bateau. Il s'exécute et arrive vers 411 en Grande-Bretagne. C'est à peu près à cette date également que les romains quittent la Grande-Bretagne après trois siècles d'occupation.

St Patrick par PictishPics

Il aurait séjourné en Gaule pour parfaire sa formation religieuse de 415 à 432 avant d'être renvoyé en Irlande par le Pape pour aider son collègue Palladius ne parlant pas le gaélique. Pendant les premières années de sa mission, il prêche sur la colline des rois à Tara, haut lieu mythique des assemblées religieuses, politiques et judiciaires de l'époque. Chaque année, les rois d'Irlande s'y réunissaient avec le grand roi d'Irlande. Loegaire mac Neill, grand roi de Tara à ce moment-là, se disait contre le missionnaire et ses principes. Mais cela n'empêcha pas de nombreux princes à se convertir au christianisme.

Il prit le titre d'évêque et participa à la diffusion du christianisme en Irlande. Il parcourut l"Irlande de toutes parts pour prêcher et enseigner. Selon la coutume, il aurait créé un des plus anciens diocèses constitués sur les îles britanniques : le diocèse d'Armagh en 445. Saint Patrick créa de nombreux autres évêchés et monastères qui à leur tour créèrent de nombreux prieurés qui ont permis de retranscrire à l'écrit l'ensemble de la tradition irlandaise.

Et le shamrock ? Saint Patrick aurait saisi un trèfle lors d'un sermon au rock de Cashel pour expliquer le symbole de la Sainte-Trinité. Les figures de triades sont familières dans la culture celtique. Depuis lors, le trèfle est devenu le symbole de l'Irlande dont saint Patrick est à l'origine.

Après plusieurs années d'évangélisation, il se retire au prieuré de Down en Ultonie. A sa mort dans la deuxième moitié du Ve siècle, l'ensemble de l'Irlande connaît une paix civile et une bonne majorité de l'Irlande est maintenant chrétienne sans aucun martyr. Un siècle après sa mort, on ne retrouve plus grand-chose de l'organisation ecclésiastique qu'il a mise en place, la vie religieuse s'organise autour des monastères. C'est justement dans cet univers monastique que je vous emmène maintenant avec le film : The Secret of Kells.

The Secret of Kells - Aisling par Malifikyse

The Secret of Kells a été réalisé par une équipe européenne à Kilkenny en Irlande, à Paris en France, à Bruxelles en Belgique et à Budapest en Hongrie. L'ensemble de la musique du film a été composée par Bruno Coulais, qu'on connaît bien pour avoir composé les musiques d’œuvres comme Les Choristes ou Coraline. Leur travail a commencé avant 2001 avec les premières ébauches pour aujourd'hui aboutir à cette oeuvre.

Au-delà du thème universel du passage à l'âge adulte qu'il aborde ainsi qu'au-delà des thèmes plus vastes comme l'art, la spiritualité, la symbolique des rêves et leurs rôles dans nos vies, ce film est une fenêtre ouverte sur l'Irlande, une invitation pour le spectateur à plonger dans la culture irlandaise.

On plonge dans l'Irlande du IXe siècle, en suivant Brendan, un jeune moine de douze ans. Il aide ses autres frères à construire une enceinte pour protéger son abbaye des assauts réguliers des vikings. Il va finir par rencontrer un célèbre enlumineur, Frère Aidan, en tâche d'achever un livre d'enluminures fabuleux. Brendan va l'aider dans sa tâche. La mission que devra mener Brendan le fera sortir de l'enceinte dans la forêt enchantée peuplée de créatures mythiques et l'emmènera dans de fabuleuses aventures.

@Secret of Kells

Brendan vit à l'abbaye de Kells. Cette abbaye fortifiée existe vraiment. L'abbaye de Kells a été fondée par saint Colomba au VIe siècle dans le comté de Westmeath. Une refondation de l'abbaye eut lieu au XIe siècle par les frères de Colomban fuyant Iona, proie de pillages répétitifs des vikings. Elle conserve aujourd'hui encore sa tour ronde monastique typique des tours d'Irlande du Moyen-Âge. L'Irlande en a compté jusqu'à cent vingt, mais une vingtaine seulement reste en parfait état. La hauteur de ces tours varient entre dix-huit et quarante mètres.

Le livre que l'on retrouve dans le film fait référence au livre de Kells rédigés par la main des moines au XIe siècle. Ce livre contient les quatre évangiles du Nouveau testament ornés d'enluminures qui inspirèrent par leur beauté bon nombre d'artistes. Les motifs de ce livre ont été repris dans les objets les plus courant de la vie irlandaise (pièces de monnaie, blasons officiels, artisanat, ...). Ces enluminures sont le produit d'influences du monde entier, fabriquées à partir de matériaux rares et précieux qui furent rapportés de contres reculées vers l'Irlande 'connue à cette époque comme "l'île des Saints et des savants"). Mais les historiens ne sont pas d'accord du lieu où il fut commencé : certains pensent depuis le début à Kells d'autres estiment qu'il aurait été commencé à Iona avant d'être transféré à Kells. C'est justement sur cette deuxième hypothèse que se base le film.

Alors que l'abbaye a été pas mal attaquée au Xe siècle par les vikings, le livre put être conservé. Mais il fut volé en 1006 pendant deux mois, rendu sans couverture. Cela explique peut-être la disparation de certaines pages au début et à la fin du livre. Le livre resta dans l'Abbaye jusqu'en 1660 où il fut emporté à Dublin pour être mis en sécurité. Depuis 1661, il est conservé au Trinity College

@Secret of Kells

Si on revient au film, je trouve que c'est un véritable travail de forme. Ce film est un bel hommage au travail de l'enluminure. Certaines scènes du film sont aussi assimilables à des enluminures animées. Le réalisateur du film, Tomm Moore, qui réalisait avec The Secret of Kells son premier long métrage d'animations, a voulu faire un rapprochement entre l'enluminure et l'animation :
"Les vicissitudes que rencontrent les enlumineurs ne sont pas éloignées de ce que peut vivre aujourd'hui un animateur qui met toute son énergie à créer une oeuvre originale dans un monde parfois indifférent, voire hostile. Mon ambition est de faire vibrer l'imagination du public en montrant toute la beauté d'un objet né d'une main créatrice, à la fois à travers l'histoire d'artisans qui comptent parmi les plus remarquables de tous les temps et grâce à l'objet qu'est le film achevé, projeté sur l'écran, fruit du travail d'une équipe d'artistes."

Il y aurait encore tant à ire sur ce film, mais j'aimerais que vous le découvriez par les mots du réalisateur lui-même. Je vous invite donc à aller lire cette page qui vous en apprendra plus sur le film. Sur ce, pendant que vous partez lire, je vous dis à très bientôt !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire